Infos & Actualités

match baronsLes Barons s'entrainent tous les mercredis, de 19h30 à 21h00 au Stade Marius Berthet.
Les entraînements sont suivi d'un repas qu'il est prudent de réserver auprès de notre gargotier.
Joueur expérimenté ou novice dans ce sport, n'hésite pas à chausser tes crampons et venir te faire plaisir avec nous... Tu seras toujours le bienvenu !


SPLIT PARTY

Le samedi 15 septembre 2018
dès 16h00


Tous les Barons seront sur le pont pour vous accueillir et vous restaurer au stade Marius Berthey pour notre SPLIT PARTY.


PROGRAMME
SPLIT PARTY
APÉRITIF - REPAS - BAL
dès 16:00
Apéritif
19:30
Repas
21:30
Le bal des Stars

 


Grillades & salade : CHF 10.-
Frites : CHF 5.-


Venez avec votre famille et vos amis, passer une agréable moment en notre compagnie !


 

Les dernières cloches

Remises de cloche de la fin de saison et de la reprise

Mercredi 5 septembre 2018

Et c'est notre Julien national qui remporta la cloche de la reprise, généreusement remise par Claude.

2018 09 05 cloche
Mercredi 27 juin 2018

Juste avant la trève estivale, c'est Serge et le sort qui désigna Claude comme digne gardien de la cloche.

2018 06 27 cloche
Mercredi 13 juin 2018

Grosse brochette d'élus sélectionnée par Manu pour finalement récompenser le Baron Serge.

2018 06 13 cloche
Mercredi 30 mai 2018

Un jeu de cadrages débordements d'une efficacité rare fut récompensé par Blaise à notre Baron Manu !

2018 05 30 cloche
Mercredi 9 mai 2018

Jean-Pierre est heureux de décerner la palme du mois de Mai à Blaise, très heureux de ce geste.

2018 05 09 cloche
Mercredi 11 avril 2018

On avait raté la remise de de cloche à Gérard, qui pu l'offrir à Jean-Pierre pour un comportement exemplaire !

2018 04 11 cloche
 

Le contrat

Un ciel radieux, une pelouse tendre, voilà des éléments présageant d'un bel entraînment. 

Malgré un léger retard voici le baron changé. La tenue est impeccable, le short et le maillot sont quasi neufs. Il est prêt à prendre un immense plaisir avec ses frères. Le petit touché devient ceinturé.

C'est à ce moment précis que tout se complique pour ce Baron... Une main venue dont ne sait oû, un plaquage à 10 bons mètres du ballon, un talonnage (voir un ratissage) à la main après une vingtaine de secondes au sol ainsi que des assauts répétés sur sa personne. En bref, vous l'aurez compris "une cible". Compliqué certe mais notre Baron en a vu d'autres et à n'en pas douter en verra encore. Non ce qui étonna ce guerrier c'est de voir les visages béats de 4 amis dont le sourire s'étirait d'une oreille à l'autre, dont les yeux brillants semblaient dire à la victime désignée "c'était sympa ce soir, ça fait du bien un bon entraînement".

Le piège a fonctionné à la perfection. Le complot fut si suptile que lui aussi aurait fait passer Lee Harvey Oswald pour un déséquilibré voir même un tueur.

Je vous estime

Votre plume.

Question de vocabulaire

Il serait très facile de parler ici de la victoire des Barons. Il serait en revanche très difficile de sortir un joueur du lot tant la performance et la maîtrise furent collective. C'est à l'heure de l'apéritif voir après, voir même bien après que la matière à écrire cette chronique fut livrée.

Le Baron d'aujourd'hui serait - il devenu poête ? aurait -il lu le dico de long en large voir même en travers ? Toujours est-il qu'il s'amuse à nous offrir de joli mots fleuris, de jolis mots barbares dont il ne comprend pas vraiment le sens et encore moins l'orthographe. 

Je crois donc nécessaire voir primordial de vous communiquer la définition complête du mot BARON.

Baron : nom masculin provenant du vieux français BARO signifiant "homme libre" et apparenté au vieille anglais BEON signifiant "homme guerrier". Je ne voit point ici d'allusion à l'écriture. Définition actuelle: Joueur de rugby agé de plus de 35 ans aimant le jeu élégant, fluide fait de gestes grande classe (brutalité exclues). Joueur ayant une grande faculté à lier des amitiés avec toute personne qui a un verre à la main. Joeur jovial qui une fois légèrement alcoolisé désire ardemment montrer son tatouage de lion (du moins la crinière) à toute demoiselle se trouvant dans l'assistance.

Voilà vraiment qui nous sommes. Et que je n'en vois pas un qui vienne un jour avec un dico à la place de ses crampons.

Je vous estime

Votre plume.

 

 

Le Calendrier